Gabriel Dufay

Compagnie Incandescence

 

CRÉATIONS


Journal d'une apparition

d'après l'oeuvre de Robert Desnos
Adapatation et mise en scène Gabriel Dufay
Création du 2 au 17 octobre 2015 au Théâtre National de Chaillot, Paris.

Depuis longtemps guidé par la voix de Robert Desnos qu’il nomme « poète-boussole », le comédien et metteur en scène Gabriel Dufay porte au plateau le romantisme incandescent du poète, habituellement avant tout associé au mouvement surréaliste. Faisant dialoguer le journal tenu par Robert Desnos entre 1926 et 1927 et ses poèmes, Gabriel Dufay  convoque sur scène la puissance des fantômes et invite à  entrer dans le rêve.

Entretien et répétitions


Les Epiphanies
Mystère profane
d'Henri Pichette
Adapatation et mise en scène Pauline Masson
Création les 11 et 12 octobre et du 3 au 5 novembre 2016 au Théâtre de Suresnes Jean Vilar


Plaidoyer pour la jeunesse et la force absolue de la poésie, Les Épiphanies d’Henri Pichette, auteur de génie et compagnon de théâtre de Jean Vilar, ont été crées en 1947, au lendemain de la guerre, par Roger Blin, Maria Casarès et Gérard Philipe.
Ce poème, plein de souffle et de révolte, est composé de cinq parties — la Genèse, l’Amour, la Guerre, le Délire, l’Accomplissement — et de trois personnages principaux : le Poète, armé d’une magnifique rage de vivre et d’aimer, son Amoureuse, Ève lyrique et sensuelle, et Monsieur Diable, incarnation du mal, bien décidé à asséner aux amoureux une terrible leçon de lucidité. Pour rendre vivant, pour donner corps à ce texte urgent, cathartique et lumineux, qui est un véritable antidote contre le désenchantement, Pauline Masson, jeune metteure en scène passionnée par ce poème, a choisi trois acteurs rares de sa génération.

 

 


Incandescence: état d'un corps chauffé à blanc ou au rouge vif, rendu lumineux par une chaleur intense. 

 

Après des études littéraires en hypokhâgne et khâgne, Gabriel Dufay poursuit des études de théâtre en tant que comédien à l’Ecole supérieure d’art dramatique de la Ville de Paris (ESAD) puis au Conservatoire national supérieur d’art dramatique (CNSAD), promotion 2007.
Au Conservatoire, il met en scène Simplement compliqué de Thomas Bernhard (CNSAD, février 2006), Le Silence et Le Mensonge de Nathalie Sarraute (CNSAD, septembre 2006), spectacles qui remportent l’adhésion du public et le soutien des professionnels.

il crée en 2008 la Compagnie Incandescence, en vue de défendre et d’explorer un répertoire d’auteurs contemporains qui méritent d’être découverts ou revisités aujourd’hui, ici et maintenant et qui tous mettent en jeu, renouvellent les codes de l’écriture dramatique.

En tant que metteur en scène, après une maquette au Jeune Théâtre National, il crée en novembre 2009, Push Up de Roland Schimmelpfennig au Théâtre Vidy-Lausanne. Le spectacle tourne en 2010 au TNBA (Bordeaux), au Théâtre de l’Avant-Seine (Colombes), au Théâtre des Célestins (Lyon), au Théâtre National de la Criée (Marseille), à la Coursive (La Rochelle) et au Théâtre Dijon Bourgogne. Parallèlement, il dirige un chantier de création en avril-mai 2009 autour de La Ville d’Evguéni Grichkovets à la Scéne Nationale de Sénart. Puis il dirige avec Denis Podalydès en novembre 2011 un atelier d’interprétation au CNSAD autour de Dans la foule de Laurent Mauvignier et donne plusieurs stages de 2011 à 2014 autour de l’oeuvre de Nathalie Sarraute, Jon Fosse et Harold Pinter au Théâtre de Carouge à Genève, à l’Éole des Teintureries à Lausanne ainsi qu’à la Comédie Poitou-Charentes à Poitiers.
En mai 2013, il crée Ylajali de Jon Fosse à la Scène Nationale de L’apostrophe (Cergy-Pontoise). Le spectacle tourne ensuite en 2013-2014 aux Célestins (Lyon), au Théâtre Monfort (Paris), à la Comédie Poitou-Charentes (Poitiers), à la Manufacture (Nancy), puis au Théâtre National de Toulouse. Il assure également la traduction de ce texte pour l’Arche Editeur (parution en novembre 2012).

En tant qu’auteur, il a dirigé une nouvelle édition du Paradoxe sur le comédien de Denis Diderot (Les Belles Lettres/Archimbaud, 2012), agrémentée d’un entretien inédit avec Denis Podalydès, L’acteur et le paradoxe. En 2014, il écrit un livre autour du théâtre et de ses fantômes: Hors-Jeu (Les Belles Lettres / Archimbaud). Il a dernièrement créé un spectacle autour de l’oeuvre de Robert Desnos, Journal d’une apparition, au Théâtre National de Chaillot, du 2 au 17 octobre 2015.

En tant qu’acteur, il joue notamment pour Jean-Paul Wenzel, Christophe Rauck, Wajdi Mouawad, Caroline Marcadé, Frédérick Salard, Jean-Baptiste Sastre, Michel Didym, Bruno et Denis Podalydès…